SALOME

Opéra en 1 acte
Musique de Gérard Massini sur un texte d’Oscar Wilde
Mise en scène de Leili Yahr
Avec Yannis François
Une création de la Cie Kaleidos
2017 – 2018

Création du 18 au 22 avril 2018 au Théâtre Oriental-Vevey

Un opéra.
Un projet.
Deux créateurs.
Une certaine licence poétique
Pour en parler :
Inventer un opéra,
C’est proposer une part de nos songes,
Et offrir celui de Salomé,
Princesse de Judée.
C’est aussi sonder ce rêve de femme que fit Wilde,
Et tisser une toile du passé au présent,
De son histoire à la nôtre.
Ainsi,
Quelques vers libres nous ont semblé parfois
Plus à même de vous donner à voir, sentir et entendre l’histoire de Salomé,
D’Hérodias, d’Hérode et Jean le Baptiste,
Dont nous parlèrent Wilde, Flaubert et les Ecritures.

SYNOPSIS
Voulant régner à son tour,
Hérode fit assassiner le roi son frère,
Dont il épousa la veuve, Hérodias,
De laquelle les entrailles avaient donné le jour
A Salomé,
Fille de roi,
Princesse de Judée.
Hérode est maintenant le roi,
Et il désire à présent sa belle-fille, Salomé.
Son désir est énorme, enflé d’inceste et d’amour,
Alors que la princesse, elle, n’a d’yeux que pour Iokanaan,
Ce Prophète,
Qui baptisa le Christ.
Le Baptiste, superbe,
Avait été jeté en une immonde citerne,
Sous la terrasse du palais de Jérusalem,
Prisonnier d’Hérode, de son propre peuple et de César.
Ce Prophète emmuré,
Vomit les avances que la princesse de Judée lui adresse,
Il insulte Salomé,
La rejette,
La traite en catin.
Ire de Salomé, princesse de Judée!
Assoiffée de sang, d’amour et de vengeance,
Salomé dansera pour le roi son beau-père
S’il lui promet ce qu’elle voudra,
Ce qu’elle demandera après sa danse.
Ivre de désir, Hérode jure.
Après avoir dansé, Salomé demanda la tête d’Iokanaan sur un plateau d’argent.
Laquelle tête, fraîchement décollée, elle embrassa.