Gérard Massini

Gérard Massini naît en 1983. Compositeur et pianiste de talent, ses œuvres sont jouées régulièrement en concert. Gérard Massini joue avec les codes et traverse les frontières musicales pour offrir une œuvre qui n’a rien à envier à la pop, au rock ou à l’électro. Ses compositions variées, parfois classiques, parfois mêlées de jazz comme son « Concerto pour saxophone et piano op. 274 », sont toujours appréciée du public et saluée par la critique.

2017 verra la création de l’opéra « Salomé », actuellement en préparation, avec une mise en scène de Leili Yahr. Cette création de la Cie Kaleidos sera interprétée par Yannis François. Gérard Massini a reçu une Bourse SSA pour l’écriture de son opéra. Des extraits de l’opéra ont été présentés à l’Abbaye de Montheron en 2014.

Gérard Massini est titulaire d’un diplôme de pratique et d’enseignement du piano, obtenu en 2004. Il a suivi les cours de Christian Favre à la Haute École de Musique de Lausanne.

Il compose de nombreuses œuvres qui sont jouées en public. Au mois d’avril 2010, la salle des « Dock’s » de Lausanne lui consacre une soirée entièrement dédiée à sa musique de chambre et d’orchestre. Et en 2011, « L’Orchestre QuiPasseParLà » (dir: Marc Leroy-Catalayud) a créé son « Concerto pour Violon et orchestre » à Genève, Neuchâtel et Lausanne.

La musique de Gérard Massini est jouée régulièrement et depuis longtemps. En 2001, il interprète son « Concerto pour trois pianos et orchestre à cordes op.176 » (Lausanne, Aula des Cèdres, 2000 et Cossonay, Pré au Moines).  L’année suivante, sa « Messe pour chœur, soprano solo et orchestre op.184 » est jouée à la Cathédrale de Lausanne par le Chœur des Gymnases Lausannois (Orchestre d’Aigle, dir: Olivier Piguet).

L’opéra de chambre « Camille et Perdican op.244 », d’après A. de Musset est interprété à Vevey au Théâtre de la Grenette, avec Nathalie Constantin et Sacha Michon. En 2009, le « Double Concerto pour Saxophone, Piano et orchestre op.274 » est joué à  l’Eglise St Etienne de Moudon, par l’Orchestre des Collèges et Gymnases Lausannois (dir: Luc Baghdassarian) avec César Auberson au saxophone. Puis en février 2010, la « Sinfonietta pour Orchestre à Cordes op.286 » est interprétée à l’Octogone de Pully par l’OCGL. Cette même année, le « Concerto pour piano et orchestre à vent op.287 » est joué à la Salle Paderewsky à Lausanne et la suite symphonique « 1915 », écrite en hommage aux arméniens victimes du génocide, est jouée à la Cathédrale de Berne par l’Orchestre de Ribaupierre (dir: Luc Baghdassarian).